Blabla grossier, Did It Myself, Looks

Gros cul

« Je ne vais jamais rentrer là dedans ! »

« It will never fit ! »

« Ça ne m’ira pas, je suis trop petite »

« It won’t suit me, i am too small »

« Montrer mes bras ce n’est plus de mon âge »

« I am too old for showing my arms »

« Vous en pensez quoi ? Bon je sais j’ai encore X kg à perdre »

« What do you think ? Does it look good ? I know i still have X pounds to loose »

« Les jupes sont pour les jeunes »

« Skirts are for young people »

DSC_5216DSC_5229

Depuis dimanche dernier, je t’avoue que je regarde les photos de ce dernier look sans trop savoir de quoi parler. Je les aime beaucoup ces photos, même si dessus j’ai les cheveux sales et qu’on peux voir sur certaines mes dents qui, naturellement jaunâtres et pas aidées par quelques années de clope et une surconsommation de thé, peuvent énormément me complexer. Et cette image de mes dents me tournait dans la tête depuis. J’adore la photo ci-dessous, mais je suis obsédée par la couleur de mes dents, j’ai l’impression que l’on ne voit que ça. Ce jaune « crasseux ».

It has been a week now that these photos were taken and i have been looking at them not knowing what to talk about. I really like those photos even if my hair is dirty af and you can see my yellow teeth on some. My teeth are naturally yellowish, colour enhanced by a few years of smoking and an over-drinking of tea for many many years now, and it has always been one of my hugest complex. Not having bright diamond white teeth. Like i love the first photo just below, i love how natural i am but i am obsessed with the colour of my bloody teeth.

DSC_5228DSC_5238

Nous sommes formaté.e.s à nous comparer en permanence aux autres. A se trouver moche. A cacher nos complexes et à en avoir honte car les Victoria’s Secret’s Angels n’ont pas les cuisses qui se touchent. Elles n’ont pas de petit goitre. Elles n’ont pas les dents jaunes, grises ou irrégulières. Elles n’ont pas de vergetures. Même pas maquillée elles semblent sortir d’un tableau de Botticelli. Ces femmes que l’on nous fourre dans la gorge mais qu’on ne peux digérer donc notre miroir nous mine salement le moral.

We are formatted to always compare ourselves to others. To find ourselves ugly. To hide the parts of our bodies that we are ashamed of because Victoria’s Secret’s Angels don’t have their thighs that touch. They don’t have stretch marks. They don’t have a goitre. Tjey don’t have yellow or grey or irregular teeth. Even without make up they look like they just came out of a Botticelli’s painting. The images of these so-called perfect women that are stuffed down in our throats, that we can’t digest so our reflection in the mirror becomes depressing.

DSC_5219DSC_5223

Même si conseiller des clientes n’est plus vraiment mon lot quotidien maintenant, je continue de rencontrer ces femmes. Cette écrasante majorité qui me regarde avec des yeux ronds et un air bien dubitatif quand je leur dit qu’une taille en dessous ou une coupe, une couleur différente qu’elle « s’interdise » de porter serait mieux. Il faut parfois les tanner un moment pour qu’elles retournent en cabine, essaient mes propositions et se rendent compte que si, ces femmes rentrent dans du 36, 38, 40, alors que non, c’était pas possible, elles sont « grosses ». Et que cela leur va bien, que cela leur va mieux même. Et elles ressortent du magasin pleines de confiance en elles. C’est peut être un des éléments qui me plaît le plus dans mon travail.

Even if i don’t advise clients a lot anymore now, working in fast fashion, i still sometimes cross the path of those women. The ones, the crushing majority that look at me with round eyes and a very dubitative face when i say that a size down or a shape, a different colour they « forbid » themselves to wear would look better on them. Sometimes i have to insist a lot to make them try on my propositions and make them realize that yes, they are able to fit in a size 6, 8, or 10 when they thought it impossible. Because they see themselves as fatter than they really are. And they realize that they look good. And they leave the store with a new self confidence. That’s probably what i love the most in my job

DSC_5268DSC_5251

Et si on arrêtait de s’interdire ? Et si on arrêtait de se comparer aux meufs parfaites et irréelles des magasines ? Et si on commençait s’aimer pas maquillé.e et les cheveux bien crades ? Après j’dis pas, hein, on peut être body positive à fond les ballons, c’est humain après tout d’avoir des baisses de moral et de détester à nouveau nos « défauts ». Faut juste ne pas oublier que ces défauts ne sont que des défauts car certaines personnes ont, un jour, imposé des règles à la con. Ce n’est pas parce qu’on nous a inculqué des principes qu’ils sont vrais. Alors arrêtons de nous interdire.

What if we stop forbid ourselves ? What if we stop comparing ourselves to photoshopped girls on magazines ? What if, instead, we start loving ourselves without make up on and with dirty af hair ? And i don’t say, eh. You can be all bodyposi you want they are going to be down days where you will hate your « defects » again. Just don’t forget that your « defects » are defects because because someone imposed stupid rules one day a long time ago. It is not because you grew up hearing some principles that they are not dumb. So let’s stop forbid ourselves.

DSC_5234DSC_5240

Sinon, tu auras remarqué que ma folie du tartan ne s’est toujours pas calmée ! Cette fantastique jupe-culotte vient donc se rajouter à ma petite collection de créations à la sauce écossaise. Un tel énorme love pour ce tartan bleu chiné dans une braderie que j’ai acheté tout le rouleau donc il sera de nouveau présent dans d’autres look, j’ai pleins de projets pour lui !

Otherwise, i am sure you noticed that my love for tartan is still going strong ! This fantastic culotte is the new addition to my diy collection Scot edition. I loved this fabric so much when found it at a flea market that i bought the whole cut so you’ll see it again !

DSC_5214

A tôt-bien, j’te fais une bise entre les deux yeux et sois bien sage jusque la prochaine. Comme d’hab’ si je te manque tu pourras me retrouver sur insta et n’oublie pas petit chat : la mode est un jeu, les tailles ne sont que des chiffres et Cristina raconte beaucoup de bêtises donc KIFFE TOI ET FAITE TOI KIFFER ! Zoubi.

That’s a wrap for today, hope you’ve like this post and be nice till next time ! As always i’ll be on instagram in the meantime and don’t forget little cat : fashion is a game, sizes are just numbers so LOVE YOURSELF AND DO WHAT YOU WANT ! Kisskiss <3

 

Poppy_.

 

(And a huuuuuge thanks to Seraf for the pictures <3 <3 )

Publicités

4 réflexions au sujet de “Gros cul”

  1. Nan mais le titre PUTACLIC de OUF!
    Je plussoie tout ce que tu écris, et je pense que c’est facile de le dire quand on rentre bien dans la norme (même en ayant unr egard dur sur des éléments de notre physique qu’on n’aime pas, et qui passent inapperçu aux yeux des autres). Moi c’est le yoyo permanent en ce qui concerne la silhouette, la forme de mon nez mon absence de joues et mes petits yeux crevés (merci les meufs trop bonnes d’insta vous m’avez ruiné le moral, mais attendez d’avoir 26 ans HAHAHAHA!). Y’a des jours où je me sens fab’, d’autres ou je me demande même comment j’ai pu convaincre des gens de m’embrasser SUR LA BOUCHE. Globalement je me suis mise à complexer en mode détente après la grossesse surtout sur les poils c’était genre « putain, cimer les poils du cul, c’est quoi ce délire hormonal mais HAHAHAH JE VAIS PLUS M’ÉPILER LA CHATTE ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE!! » comme si j’allais vaincre ma gêne en laissant libre cours à tout mon naturel. En fait ça a marché. Ça marche aussi parce que je suis en couple avec un non-tocard. Bref. Je me sens à la fois trop jeune pour complexer vraiment: j’suis en bonne santé et je ne fais pas trop peur aux gens. Et trop vieille: oh et merde, ça va bien ces conneries.

    Mais par contre le poids, ouais. Quel foutu diktat de merde, c’est pas seulement être en bonne santé qui compte, c’est d’être svelte. Alors heureusement que je ne prends pas trop facilement et que mon régime alimentaire m’aide beaucoup sans efforts, parce que je ne sais pas comment je vivrais le fait de grossir. Pas du tout assez déconstruite sur ce versant-là.

    Ta jupe-culotte, c’est une tuerie <3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s